Accueil

 

Arléa 2013

Bienvenue

Arléa 2013 du

13-15 Septembre 2013

Contexte du GN:

 

Après avoir fui l'avant poste devant l’agressivité sans limite des hommes-bêtes , Les colons se sont arrêtés dans un campement de fortune. Ils avaient posé leur paquetage de survie en espérant être enfin en sécurité.

Les guildes et les groupes organisèrent la défense avec tous leurs moyens mis à leur disposition.

Dans leur désir de survie, ils permirent malencontreusement des envahisseurs de s'ancrer en Arléa. Ces créatures venues d'au delà des portails, n'étaient autre que les terribles Terrhanides, des hommes-arraignées qui vidaient les mondes de toutes leur énergie. Ils commencèrent de suite à attaquer les colons. Face à ces nouveaux adversaires les habitants d’Arléa furent pris au dépourvu.Malgré l’imminence du danger, les vieilles rancunes n’ont pas cessé, l’Inquisition de Syrh s’est montrée trop véhémente et a été dissoute, les groupes n’ont pas vu l’intérêt de s’unir et ont tous cherché leur prorpe intérêt Le Val fleuri, le Dragon noir, le Renouveau, l’Aigle bicéphal, la Famille Ray, le Bramhin, … Tous ont reçu les mêmes propositions qu’elles soient claires ou non de s’associer aux Terranides.

La famille Ray conclu un accord avec les Terrhanides, afin de pouvoir repartir en Azzaran.Lorsqu'enfin les colons s'unirent pour combattre l’envahisseur, il était déjà trop tard: ils fuent balayé par la force alliée des hommes-araignées et de la Famille Ray.

Presque tous finirent blessés, agonisants. Les quelques fuyards furent vite rattrapés. Après cette bataille, les Terranides renvoyèrent la famille Ray en Azzaran.

 

Alors commença la conquête totale du monde d’Arléa. S’en suivirent des rafles de tous les habitants qu’ils parquèrent dans des camps. Ils commencèrent à consommer toute la végétation et la magie du monde. Toute poche de résistance finissait implaquablement par être détruite. La quasi-totalité des habitants du monde fut déportée dans des camps terrhanides. Chaque jour, inexorablement s'amenuisaient les possibilités d'un jour retrouver la liberté. Mais, alors qu'une nuit sans fin semblait avoir englobé définitevement Arléa, on vit doucement seraviver la flammèche de l’espoir. Il arrivait encore que des habitants soient capturés. Ceuxi ci ramenaient avec eux des rumeurs d’un groupuscule rebelle puissant qui n’aurait pas encore été attrapé par les Terranides. Si ces rumeurs s’avéraient fondées, ces résistants seraient sans doute le dernier espoir d’Arléa et de ses colons.